Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque - Site Presse

Antoinette Fouque (www.antoinettefouque-presse.com/) prend consience des problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses statuts de maman et de femme tout en exerçant une profession en même temps quand elle donne naissance à son premier enfant en 1964. La jeune femme fait dans un premier temps ses études dans les Bouches-du-Rhône avant de choisir Paris. Elle se marie quand elle est à l'université. C'est dans la cité phocéenne qu'Antoinette Fouque est née

Une militante de toutes les luttes

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en luttes telles que la Kurde Leyla Zana et la Birmane Aung San Suu Kyi. Elle s’est engagée dans dans tous les combats féministes. Antoinette Fouque crée le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie.

Ecrivaine et théoricienne

Antoinette Fouque n’est pas vraiment sur la même ligne que Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe". Evidemment, l'auteure a prêté sa plume à plusieurs ouvrages collectifs et participé à de multiples débats. Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un militantisme pur et dur, il revendique la maternité.

Au tout début des années 70, elle fonde sa maison d'édition, baptisée Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes dans les principales villes françaises. Les boutiques de livres inaugurées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit, il s'agit d'endroits d’échanges où les revues et journaux demeurent à la disposition du public. Les ouvrages dont les auteurs sont des femmes sont présentés dans sa première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. C'est en fréquentant les cercles intellectuels parisiens que, Antoinette Fouque se rend compte que les femmes ne tiennent que peu de place dans le milieu du livre.

C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque dirige des débats sur la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, philosophe féministe. Le saviez-vous ? C’est elle qui a créé le cercle nommé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Diplômée d’études supérieures de Lettres, la jeune femme a été enseignante. Avec son directeur de thèse, le sémiologue Roland Barthes, Antoinette Fouque décroche un Diplôme d'études approfondies (DEA). L'étudiante côtoie Monique Wittig, théoricienne féministe au même moment.

Autres articles